Partage avec tes amis !

Fatou F.

EN BREF

Prénom « Surnom » Nom : Fatou Fatty (EXCLU : peu de gens connaissent ce nom de famille) aka Princesse aka Papesse aka Pape Diouf aka Lady DW

Date d’entrée dans l’association : octobre 2012, mais dans mon cœur, en vrai de vrai, c’est comme si j’avais toujours fait parti de cette famille, sans le savoir…

Fonction dans l’association : Pole communication

Un mot pour te définir au sein du groupe ? Déjanté, mais ce mot vaut aussi pour l’asso. A l’image de cette belle famille, je suis folle, hors-norme baby, excentrique, mais juste ce qu’il faut promis.

TON BACKGROUND

Background : 77 ma gueule !!! Lol, la seine-et-marne, ce département à 95% constitué de champs, c’est mon chez moi.

Etudes : 2eme année à Dauphine, mais surtout en Cursus juridique ! Et oui, je suis en droit éco gestion, je gère une licence bi-disciplinaire, je ne suis pas Papesse pour rien tout de même.

Projets : Sur le court terme c’est de passer en droit/gestion puis avoir mon M2 en fiscalité ou en affaires, obtenir mon barreau après l’école des avocats, et sur le moyen/long terme, ça va dépendre, c’est de m’occuper de tout ce qui est de la fiscalité, mais aussi des affaires au sein de Paris-Ci une fois qu’on sera devenu un truc bien fat (et ouais à terme, bien qu’association on va générer des putains de thunes ! Bon on va peut-être finir par perdre le statut d’association étant donné que Paris-CI va participer à un cycle d’échange économique assez soutenu, on sera alors considéré comme des commerçants, progressivement on va se voir appliquer les règles des sociétés mais enfin ça je m’en occuperai en temps voulu !)

TES REPERES / REPAIRES

Trois mots pour définir ton style de sorties : Nocturnes / Entourées / prout

Ton arrondissement préféré : Le 4 et le 2

Tes complices dans l’équipe : Complice certes, mais complice dans le crime surtout ! Marion et Marine : mes filles (Et ouais on m’appelle Mère Macquerelle), Alice ma partenaire dans ce petit business lucratif. Sans oublié Fred, qui ne prend pas part à mon affaire économique, mais mes affaires de cœur, oui je l’aime d’un amour non partagé, mais d’un amour quand même.

Toi, en cocktail, selon un de tes potes pariscien : Trois notes pour un cœur, un corps et un esprit. La première est un mi grave, sonorité du contact entre fraîcheur de glaçon et intensité d’une vodka. La glace ne dure qu’un temps, le temps du fa dièse et sa liqueur de mûres, pourpre il en devient royal, sucré il étale sa douceur. Un la compile les éléments, un fruit venu des Amériques, le blues des baies estivales mené par la cranberry. Moderne, envoutant, flamboyant, le mélange détonne et surprend, Fatou règne dans son palais des saveurs, papesse des mélanges elle est du BlackBerry Juice la couleur (Par Cyril)

Ton idole : Néant

Une œuvre qui te définit ? Les suites pour violoncelles de J.B Bach (LES 6!), de préférence jouées par Rostropovich

Ta chanson de la honte (celle que tu écoutes secrètement sur ton iPod) : J’écoute pas du son de merde. Bon d’accord il m’arrive d’éccouter « porque te vas » de Jeanette… Non, restons sérieux c’est pas de la merde ça. Que vous-dire, je suis (presque) parfaite.

Ton établissement préféré : Comme je ne suis pas du genre à avoir un plat préféré, pareillement je ne suis pas du genre à avoir un établissement en particulier. Pour mes sorties nocturnes je privilégierai le Rex, la social, la Machine. Mais avant d’aller se déhancher, faut bien se désaltérer, au Belmont pour l’ambiance, au Twenty one sound bar pour le son Hip-Hop ou encore que Hideout pour une ambiance irish (je vais pas tergiverser sur lequel est le meilleur !)

Ce que Paris-Ci t’a fait découvrir : Beaucoup de bars ! Mais plus que ça, Paris-Ci m’a fait découvrir des gens extraordinaire, tous spéciaux, tous empreints d’une individualité propre que j’admire. Une bande de potos que je kiffe à mort pour faire plus simple et plus terre à terre.

Ta citation après 2 heures du matin : Qui avale une noix de coco fait confiance à son anus

Freestyle : Parce que ça me rappel mon recrutement (mais qu’on ne s’y méprenne pas, je ne m’adonne que très rarement à ce genre d’exercice) :

Ok c’est la princesse au mic tu peux pas test t’inquiètes c’est le 77

J’suis là en mode AK 47

Mon flow tout neuf équivaut un 9 sur l’échelle de richter

J’fais trembler tout le parterre

On m’appelle Papesse, les bénédictions je distribue

Dédicace aux totos de Paris-ci

Quand tu lis le guide tu deviens accro, et ouais on n’est pas là pour faire les bobo

Je cass dédi ce freestyle au communication pole et à mon Fredo

Notre swaaaag est destructeur, nous somme des monster et pas des tites fleurs

Ses articles