Gauthier D.

13115763_771812669622131_1145253150_n

EN BREF

Prénom « Surnom » Nom : Gauthier (Gauteub) Doléac.

Date d’entrée dans l’association : Octobre 2015.

Fonction dans l’association : Prolétaire de sang.

Un mot pour te définir au sein du groupe ? Passionné.

 

TON BACKGROUND

Background : Provincial de nature : mon cœur est franc-comtois. Un peu manouche on peut le dire, j’ai beaucoup voyagé en France pour atterir finalement au sein de la capitale.

Etudes : DEGEAD à Dauphine en parcours juridique.

Projets : Etre avocat d’une ONG style WWF/Greenpeace/Amnesty pour pouvoir défendre les gentils et garantir ma place au paradis.

 

TES REPERES / REPAIRES

Trois mots pour définir ton style de sorties : original, dansant, rires

Ton arrondissement préféré :  Je dirai quand même le XXème (le mien) pour ses petites ruelles et son ambiance.

Tes complices dans l’équipe : Mathouf, la collègue de TD (tmtc), Palavin et une bonne majorité de l’équipe !

Toi, en cocktail, selon un de tes potes pariscien : Le « Gauthier on the bitch » saura vous réconforter comme vous faire rigoler. Une touche d’humour et beaucoup d’amour en feront le meilleur allié de vos soirées. En gros comité ou dans l’intimité vous ne regretterez pas votre choix. Son zeste de pur délire vous détendra. La chaleur de son alcool vous réchauffera le cœur. Son pétillant vous donnera un coup de fouet. Sa simplicité vous fera tourner la tête.
A servir bien frais (même aux plus fragiles). En bref, le cocktail parfait, équilibré, qu’on recommande encore et encore.
Fait par Mathilde

Ton idole : Gainsbourg.

Une œuvre qui te définit ? le livre L’Alchimiste de Paulo Coelho et le film Forrest Gump.

Ta chanson de la honte (celle que tu écoutes secrètement sur ton iPod) : le dernier album de Lady Gaga (oui elle en a refait un…)

Ton établissement préféré : le Zorba à Belleville pour une soirée dans un cadre très original, pour un porte-monnaie qui ne se sent pas violé et pour des concerts entre potes.

Ce que PARIS-CI t’a fait découvrir : une confirmation de l’amour que j’ai envers Paris. Une famille, un lien entre chacun des membres, un travail d’équipe productif et un projet qui me tient à cœur.

Ta citation après 2 heures du matin : « On va danser ?»

Freestyle :  « Faire les choses dans les règles n’est-il pas un peu sanglant ? ». Pardon.

Ses articles