Julia C.

JuliaEN BREF

Prénom « Surnom » Nom : Julia – « Joulz » «Véro» Chretien

Date d’entrée dans l’association : cuvée d’octobre 2013

Fonction dans l’association : Newbie au pôle partenariat de la 3ème édition / Présidente de la 4ème édition (septembre 2014 – mai 2015) 

Un mot pour te définir au sein du groupe ?  old school

 

TON BACKGROUND

Background : Viry Chatillon 91 RPZ

Etudes : Degead 2 OKLM

Projets : Etudier à Buenos Aires, faire le tour de l’Amérique latine, et terminer mes études par un tour du monde. Quelles études? Ca on verra. 

 

TES REPERES / REPAIRES

Trois mots pour définir ton style de sorties : posée, potes, bières

Ton arrondissement préféré :  1-3-6

Tes complices dans l’équipe :  Marie Anne, Matthieu, Anna et Baptou les amours de ma vie; 

Toi, en cocktail, selon un de tes potes pariscien : Old-fashionned,
C’est d’abord ce qui nous fait rire quand on la connait un peu.
Toujours pétillante quand elle sort et ne s’atténue qu’avec la nuit qui avance,
Elle dissimule pourtant une force de caractère mélangé à ce british vieux jeu,
Ce whisky pur malt, pur-sang que l’eau gazeuse nuance.
Mais la résumer à ce duo serait mal la connaître.
Malgré ce style à l’ancienne et cette fraicheur hors normes,
Doués de son esprit joyeux et de sa poigne de maître,
Elle porte en son sein une personnalité que jamais elle ne nomme,
La gentiane casse les codes quand le rhum s’en inspire,
Avec le tout aromatisé à l’orange, l’Angostura est à son image.
Cette ambivalence originale qui fait d’elle une rebelle mais au fond très sage.
Car derrière ses phrases et derrière ses rires,
On découvre un coeur de sucre enfoui par cet aromatic bitters,
Qui masque une douceur qui ne s’avoue pas,
Préférant se cacher derrière des zestes d’oranges aguicheurs
(Par Matthieu)

Ton idole : Jack Bauer, ma mamie, Véro

Une œuvre qui te définit ? Bring on the night- Police
Sur la route de Madison pour mon côté romantique
People are strange-the Doors
Le cercle des poètes disparus.
Vancouver- Véronique Sanson
A ma place – Zazie et Axel Bauer

Ta chanson de la honte (celle que tu écoutes secrètement sur ton iPod) : Comme un ouragan, Stéphanie de Monaco. Mais tout mon Ipod est une honte que j’assume.

Ton établissement préféré : Chez Lilly et Marcel pour un fat burger, les quais pour prendre l’apero avec les potes, 

Ce que Paris-Ci t’a fait découvrir : Des mecs tordus mais géniaux. 

Ta citation après 2 heures du matin : les gars on a loupé le dernier métro, bon ba on se reprend un verre.

Freestyle :  « Les vapeurs d’alcool, ça je les connais bien » V. Sanson

Ses articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut