Partage avec tes amis !

Scott B.

13342476_10154171951247310_1028056586_nEN BREF

Prénom « Surnom » Nom : Scott « Scotty, MaScotte, MCV » Barrau

Date d’entrée dans l’association : Millésime 2015

Fonction dans l’association : Membre émérite du pôle guide

Un mot pour te définir au sein du groupe ? Habile

 

TON BACKGROUND

Background : Issu du ter-ter du quatre-vingt ze-quin, je me suis rapproché au fur et à mesure de la capitale à la Fatal Bazooka pour venir faire du sale avec tous mes srabs.

Etudes : DEGEAD1, parcours guacamole (un avocat bien écrasé t’as vu)

Projets : Devenir riche et puissant pour charbonner de douces beurettes à la chicha. Seul Dieu me juge.

 

TES REPERES / REPAIRES

Trois mots pour définir ton style de sorties : Improvisey, acceuillantes, des barres

Ton arrondissement préféré : XVII zoooo

Tes complices dans l’équipe : Que des reufs dans ma team ! A part Barbiche, i’m’dégoûte lui ! 

Toi, en cocktail, selon un de tes potes pariscien : C’est avec plaisir que je vous présente le Scott-ktail.

Un des meilleurs cocktails jamais créés, sans aucun doute. La recette est complexe, mais vous serez clairement satisfaits du résultat.

– On commence par 5 cl de Curaçao, versés lentement sur un carré de sucre de canne, dont la couleur très vite bleue profond et le goût sucré nous évoquent sans surprise les mers tropicales et les chemises hawaïennes.

– On incorpore le hard : 15cl de Vodka (GreyGoose, la qualité), qui nous rappellent qu’on peut compter sur le Scott-ktail à tout moment pour nous redonner une super pêche.

– Pour sublimer ce mélange au caractère si jovial, on ajoute de la tonicité, car le Scott-ktail pétille toujours : 10cl de Schweppes Lemon.

– Ajoutez à cela 1 ou 2 petits glaçons, et vous obtiendrez l’équilibre parfait entre tonus, force et fraîcheur. Il ne vous reste plus qu’à déguster le Scott-ktail.

A consommer sans modération : l’abus de ce cocktail est bon pour la santé. – Loris

Ton idole : René Cotty

Une œuvre qui te définit : ABCD de Raoul Hausmann, grand dadaïste dans l’âme

Ta chanson de la honte (celle que tu écoutes secrètement sur ton iPod) : Le bruit blanc de l’eau

Ton établissement préféré : Dauphine :$ … Quand bien même des endroits sont sans doute plus sympas que d’autres, le trip de la sortie, c’est d’être ensemble.

Ce que Paris-Ci t’a fait découvrir : Plein de restaus sympa, une famille, des soirées sans fin, des moments incroyables, une expérience mémorable, des frissons pour un projet…

Ta citation après 2 heures du matin : « Coucou, tu veux voir ma flûte de champagne ? »

Ses articles